Alimentation pauvre en FODMAP

dans le cadre du syndrome de l'intestin irritable

Le syndrome de l’intestin irritable (SII) est une pathologie fréquente touchant 10% de la population mondiale. Il est caractérisé par des douleurs abdominales chroniques associées à des troubles du transit et/ou ballonnements.

 

Une équipe de chercheurs Australiens a démontré, dans une étude publiée en 2014, des résultats qui confirment l’efficacité d’une alimentation pauvre en FODMAP (acronyme qui désigne les « sucres » fermentescibles) dans la réduction des symptômes gastro-intestinaux chez des patients atteint de SII.

 

Le protocole FODMAP est divisé en trois étapes, expliquées ci-dessous, qu'il est nécessaire de suivre afin de retrouver un bien-être de vie global.
 

Je reste en lien avec vous via WhatsApp ou SMS pour vous accompagner et vous soutenir tout au long de la mise en place de ce protocole et pour répondre à toutes vos interrogations.

« En aucun cas je ne pose de diagnostic de la maladie : engager un travail diététique n'exclut pas de prendre rendez-vous avec un(e) gastroentérologue, ce qui est indispensable dans le cas de symptômes digestifs importants. »

Chaque consultation est au tarif unique de 60€, pour une durée d'environ 1h à 1h15, elles sont espacées de 4 à 6 semaines environ en fonction de l'évolution de vos symptômes et des tests de réintroduction.

Phase 1

Elle vise à éviter les principales sources de FODMAP pendant environ 4 semaines, jusqu'à ce qu'il y ait une diminution marquée des symptômes intestinaux.

 

A l'issue de la consultation, je vous remets des documents vous permettant d'appréhender au mieux cette première étape (liste des aliments...)

Phase 2

Le but sera d'évaluer, au travers d'un protocole de tests de réintroduction, votre tolérance aux aliments sources de FODMAP et la quantité maximale qu'il vous est possible de consommer sans avoir de symptômes.

 

Je vous remets tous les documents nécessaires pour cette phase selon deux méthodes (classique ou lente) : Protocole et quantités.

Phase 3

Ça y est ! La voie vers le mieux-être est ouverte, votre confort de vie s'est amélioré et cette dernière étape va permettre de réintroduire les aliments bien tolérés pendant les tests.

Nous pourrons aussi tenter de réintroduire les aliments problématiques décelés lors de la phase 2 en trouvant les portions compatibles avec le maintien de votre confort intestinal.

Il est important de savoir que cette alimentation ne peut pas guérir le syndrome de l'intestin irritable mais le soulage et permet d'éviter les symptômes sur de longues périodes.